Le nouveau CD de Blandine Verlet : la poésie sobre et lumineuse de François Couperin

Le clavecin, détrôné par le piano dans la deuxième moitié du XVIII siècle, a été oublié pendant près d’un siècle avant d’être redécouvert par des passionnés à la fin du XIXème. Mais c’est à Wanda Landowska que l’on doit de lui avoir redonné ses lettres de noblesse auprès du grand public et des compositeurs. Puis après la Seconde Guerre mondiale, le courant baroque a remis à l’honneur le clavecin historique et un grand nombre de clavecinistes sont alors apparus sur la scène internationale pour faire vivre les magnifiques œuvres qui ont été écrites pour cet instrument.

[…]

Après avoir déjà gravé il y a près de quarante ans une intégrale Couperin, Blandine Verlet a réenregistré en 2011 des pages de Couperin. Et voici que sort aujourd’hui même, de nouveau chez Aparté, une nouvelle anthologie de pièces de Couperin issues du Livre III de 1722 et une pièce, La Favorite, extraite du livre I de 1713…

Lire l’article : Au bonheur du piano

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s